La soupe frite ou soupe au pain 

Une soupe une image :

C’est l’image de mon Grand-père qui m’expliquait la manière juste de faire cette soupe, il disait :

Tu vois le pain , il faut prendre du seigle de four banal, de ceux que l’on cuisait qu’une fois l’an lors des fêtes, le couper en beaux  morceaux. 
Pour le fromage, tu privilégiera un fromage à raclette assez gras, un de juin ou juillet le goût en sera que meilleur. 

Viens le tour des oignons simplement émincés et caramélisés dans du beurre jusqu’à cet aspect frit d’où vient le nom de la soupe, c’est là le secret .

Enfin le bouillon, celui qui est sur le fourneau depuis des jours alimenté en continu  d’épluchures de légumes et de beaux os de boeuf. 

Voilà l’image qui me reste et ce goût particulier, celui qui mouille les yeux de souvenirs, celui qui te fait basculer dans le passé ou tu n’atteignais que difficilement le bord de la table , celui ou certaines fois tu aimerais retourner. 

Je ne puis y retourner qu’en fermant les yeux et en ouvrant le coeur, par contre je peux le transmettre à mes enfants pour que survivent ces recettes d’un autre temps. 
SD 

Publicités
Cet article, publié dans Interview et commentaires, Recettes, Resto News, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La soupe frite ou soupe au pain 

  1. Ping : La soupe frite, pan d’histoire | Hôtel du Crêt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s